2. Les alignements de sites (Leylines) : Une introduction

Comme je vous l’ai démontré dans mon dernier article sur la cymatique, les anciens Égyptiens avaient une connaissance très avancée de la nature, de la science, du magnétisme et de l’astronomie (ainsi que de plusieurs autres choses).

Si vous ne l’avez pas déjà fait, je vous recommande de lire la publication précédente en premier, car je poursuivrai afin de lier certains points en relation avec ces connaissances anciennes.

Cet article pourra sembler être une leçon d’histoire, mais sachez que je pose les fondements de la suite des choses. Soyez assuré que le but derrière tout ça deviendra clair lorsque j’assemblerai le tout dans mes futures publications.

Pour l’instant, retournons aux pyramides de Gizeh…

 

LES PYRAMIDES ET LES MÉGALITHES (la suite)

Pour réitérer certains points mentionnés précédemment sur les pyramides de Gizeh,

  1. Les anciens Égyptiens sont parvenus à soulever et à couper d’énormes blocs de pierre (situés à une distance très importante) d’une façon que même la machinerie moderne ne pourrait le reproduire. La Château de Corail d’Ed Liedkalnin nous donne des indices sur comment un tel exploit a pu être accompli en utilisant des résonateurs magnétiques.
  2. Le nombre d’or et le chiffre pi sont encodés dans les pyramides d’une façon si précise que même l’architecture moderne ne peut le reproduire.
  3. La latitude de la pyramide de Gizeh est égale à la valeur de la vitesse de la lumière.
  4. Le complexe des pyramides s’alignent parfaitement avec la ceinture d’Orion. Les étoiles d’Orion étaient associés à Osiris, le dieu de la renaissance et de la vie après la mort.
  5. La fréquence de résonance de chacune des chambres des pyramides est égale à celle de l’ADN.

Un autre fait amusant (comme si ces cinq faits n’étaient pas suffisants…) est que les quatre faces de Grande pyramide sont alignées dans les deux secondes suivant un degré (avec 60 secondes dans une minute de degré et 60 minutes dans un degré) hors d’un angle de 90 degrés avec les quatre directions cardinales : Nord, Est, Sud et Ouest. Les chambres des pyramides sont également alignées Nord-Sud avec une précision allant jusqu’à 0.005 degrés.

Une autre caractéristique incroyable de la pyramide de Gizeh est que ses puits internes s’alignent parfaitement avec certaines constellations : Orion (Osiris), Seth, Isis, Kochab et Thuban/Alpha Draconis (la signification de ceux-ci deviendra clair dans cet article ainsi que dans le prochain) :

pyramid stars

Étonnamment, les pyramides de Gizeh ne sont pas les seuls mégalithes dans le monde à avoir utilisé d’énormes blocs de pierre (que la machinerie moderne ne peut soulever) et d’exposer une géométrie précise avec comme base le nombre d’or et le chiffre pi.

Par exemple, la pyramide du Soleil (”Le temple du serpent à plumes”) à Teotihuacán au Mexique (voir ci-bas) encode aussi des mathématiques avancées. Teotihuacán était autrefois le domicile de l’une des plus grandes populations de la Terre avec 150 000 habitants et son temple était utilisé pour les sacrifices aux divinités.

View_from_Pyramide_de_la_luna Teotihuacán-5946

Les calculs géométriques démontrent que la pyramide du Soleil est construite avec une déviation minimale du nombre d’or et du chiffre pi tout comme la grande pyramide de Gizeh. Mesurant exactement la moitié de la hauteur de la pyramide de Gizeh, sa base diffère d’environ 3% (une différence qui peut avoir été causée par l’érosion avec le temps).

Ci-dessous se trouve une analyse des comparaisons géométriques des hauteurs et des bases de la grande pyramide et de la pyramide du Soleil à Teotihuacán. Pour plus d’informations, lisez ceci.

Les rectangles générés à partir de la hauteur de chaque pyramide et de la moitié de sa base, en considérant que la moitié de sa base est 1 :

Grande pyramide :

1.2738853… : 1 (dévie de 0.15% par rapport à la valeur de 1.2720196 pour la racine carrée du nombre d’or)

Pyramide du Soleil :

.6369339… : 1 (dévie de 3.06% de la valeur de 0.618034 pour la réciproque du nombre d’or)

Le ratio du périmètre de base à la hauteur : 

Grande pyramide :

6.2800001… : 1 (dévie de 0.05% par rapport à la valeur 6.2831853 pour 2 x le chiffre pi)

Pyramide du Soleil :

12.560171… : 1 (dévie de 0.05% par rapport à la valeur 12.566371 pour 4 x le chiffre pi)

Le ratio des bases entre eux :

Grande pyramide/Pyramide du Soleil 1.0308101… : 1

Pyramide du Soleil/Grande pyramide 0.9701107… : 1

Comme les pyramides de Gizeh, les trois pyramides de Teotihuacán sont également parfaitement alignées avec la ceinture d’Orion (Osiris):

Le complexe de pyramides à Xi’an, en Chine, l’est également…

Pyramids_Orion's Belt (1)

… De nouvelles pyramides découvertes à Montevecchia (à 40 km de Milan) ont également un alignement similaire. Également, selon cet article, le degré d’inclinaison de ces pyramides italiennes est de 42º 43′, correspondant également aux pyramides ”rouge” et ”rhomboïdale” de Dahchour.

 

66093399

 

Si le fait que toutes ces pyramides (et bien plus…) soient toutes alignées avec la ceinture d’Orion n’était pas suffisant pour démontrer que les anciens connaissaient leur astrologie, le complexe de Teotihuacán démontre parfaitement le système solaire, comme démontré ci-bas.

h_sistsolar

Il est phénoménal qu’une culture ancienne soit parvenue à construire une échelle précise du système solaire et que les Égyptiens avaient des connaissances avancées du zodiaque et de la précession. Également, les anciens Chinois étaient très avancés dans leur compréhension de l’astronomie (je ne tenterai pas d’expliquer leurs roues de zodiaque, mais voici, pour faire court) :

Clairement, des gens anciens appartenant à différentes traditions donnaient une place importante aux nombres et basaient leur pratiques et leurs monuments sur les constellations et sur la précession.

Il s’agit d’une connaissance avancée, bien plus avancée que nous estimons de nos jours que ces civilisations avaient à cette époque. La précession fut découverte par les astronomes récemment, ainsi qu’Uranus (1787), Neptune (1846) et Pluton (1930). Le fait que nous connaissions la précession et le mouvement des planètes il y a des milliers d’années est remarquable (et ceci pose la question sur ce que ces anciens savaient que la science moderne n’a pas découverte encore à ce jour…).

Un autre exemple d’une culture ancienne qui basait son architecture autour de l’astronomie et de la connaissance ancienne se trouve à Angkor Vat, au Cambodge :

Le complexe d’Angkor Vat englobe parfaitement les constellations de Persée (à gauche) et du Dragon (à droite) :

La constellation Draco est associée au dragon (ou serpent) et inclut l’étoile de l’Alpha Draconis qui était l’étoile la plus près de l’étoile polaire de 4 avant J.-C. à 2 avant J.-C. Le nom traditionnel de l’Alpha Draconis, Thuban, signifie ”tête du serpent”. Notez qu’il s’agit également de l’une des constellations vers quoi l’un des puits de la grande pyramide est aligné.

Draco2

Il faut aussi mentionner que le dragon ou le serpent était (et est toujours) le symbole clé de plusieurs sociétés, démontré par leurs drapeaux ci-bas (de gauche à droite : Bhoutan, Pays-de-Galles, la dynastie Qing de Chine et Lubiana) :

En outre, en Angleterre et au Nord de l’Europe, Saint-Georges est une figure historique importante associée aux dragons. C’est pourquoi la croix de saint Georges prévale sur tous les drapeaux Nord-Européens. Il existe aussi de nombreuses statues de Saint-Georges abattant un dragon à Stockholm, un symbole représentant l’homme qui surmonte le mal.

Le serpent/dragon était aussi important dans plusieurs autres temples à travers le monde, allant du temple de Besakih au Bali, Indonésie (gauche) aux escaliers de Chichén Itzá, au Mexique (droite) :

Notez que le temple de Besakih (Indonésie) et l’ossuaire maya (aussi à Chichén Itzá, au Mexique) montrent une architecture similaire, démontrée ci-bas.

L’énorme pyramide (la pyramide de Kukulcan, à droite) comporte 91 marches sur chacun de ses côtés, s’additionnant pour donner 364 marches. En incluant la plateforme du haut, on compte 365 marches au total – le nombre de jours dans une année. Également, sur les équinoxes vernaux et automnaux (le premier jour du printemps et de l’automne, quand le jour et la nuit ont la même durée), la lumière du soleil crée l’ombre d’un serpent géant sur l’escalier qui fait face au Nord… Clairement, ils étaient de talentueux astronomes pour bâtir une telle structure!

pyramids

Les temples du Cambodge (gauche) et du Guatemala (droite) partagent également des caractéristiques distinctives :

guatemalacambodia

Jusqu’à présent, il est évident d’affirmer que l’astronomie avait une importance capitale pour ces cultures et que :

  1. ces civilisations construisaient leurs temples en utilisant les mêmes mathématiques orientées vers le nombre d’or et le chiffre pi;
  2. leurs structures de temples étaient très similaires esthétiquement;
  3. plusieurs de ces temples sont alignés sur la même constellation : soit Orion (associé à Osiris) ou Draco (associé aux serpents);
  4. le serpent était d’une grande importance et vénéré partout à travers le monde, du temple du serpent à plumes au Mexique, aux puits de la pyramide de Gizeh et du complexe d’Angkor Vat alignés à la constellation Draco, ainsi que plusieurs autres.

Maintenant, quelles sont les probabilités que ces structures partagent tous ces traits, mais ne soient pas liées entre elles?

Plutôt minimes, dirais-je…

de439c0952a1167e1615fc88e03d05f9a47e7992afe118fbcb937683d10be5ca

Vous doutez toujours qu’il existe une connexion entre ces anciennes civilisations? Dirigeons-nous vers le point principal que je veux faire depuis le début…

LES ALIGNEMENTS DE SITES (LEYLINES)

Qu’est-ce que ces sites historiques ont en commun (photos ci-dessous)?

Les pyramides de Gizeh (Égypte), Sioua (Égypte), Tassili n’Ajjer (Algérie), Paratoari (Pérou), Ollantaytambo (Pérou), Machu Picchu (Pérou), les lignes de Nazca (Pérou), l’île de Pâques (océan Pacifique), l’île d’Aneityum (Vanuatu), Preah Vihear (Cambodge), Sukhothaï (Thaïlande), Prome (Birmanie), Khajurâho (Inde), Mohenjo-daro (Pakistan), Persépolis (Iran), Ur (Irak), Pétra (Jordanie), l’île de Marajó (Brésil) et Angkor Vat (Cambodge).

Avant de poursuivre, gardez à l’esprit ce que vous avez appris : les anciens étaient des personnes sages qui ne construisaient rien sans raison et sans logique (comme les exemples de mathématiques et d’astronomie avancées l’ont démontré!)…

La réponse…

Tous ces anciens sites sont alignés les uns avec les autres géographiquement :

47e-Lineas-de-Nasca-ecuador-c-todos-lugares-c-denominaciones-ENGL

Comme expliqué ici, la projection azimutale est centrée au mont Denali (visité récemment par Obama qui a changé son nom (auparavant mont McKinley) l’été dernier… Coïncidence? Hmmm…)

Les distances de n’importe quel point du centre d’une projection azimutale égale sont de même échelle. Puisque tous les sites sur l’alignement du grand cercle montré ci-dessus sont équidistants du point d’axe à Denali à un quart de la circonférence donnée de la Terre, l’alignement forme un cercle parfait à mi-chemin entre le centre et le bord extérieur de la projection.

Pour vous donner une idée de comment ces sites correspondent à la ligne :

  • À moins de 1/10 de 1 degré de latitude de la ligne : la pyramide de Gizeh, Macchu Picchu, les lignes de Nazca, l’île de Pâques, Persépolis (la capitale de la Perse ancienne), Mohenjo-daro (la capitale de la vallée de l’Indus) et la cité perdue de Pétra en Jordanie.
  • À moins de 1 degré de latitude de la ligne : l’ancienne citée sumérienne d’Ur et les temples d’Angkor Vat.

Angkor Vat/Machu Picchu et Mohenjo-daro/l’île de Pâques sont directement à l’opposé l’un de l’autre :

aphi7

Prenez un moment pour considérer à quel point les probabilités d’un tel fait sont minimes. Sentez-vous libre de jouer avec Google Earth et vous observerez que le simple changement d’un ou deux degrés peut faire toute une différence sur de longues distances!

De toute évidence, les multitudes de synchronicités et de parallèles mathématiques entre ces anciennes ruines démontrent que les gens les ayant construits ne portaient pas uniquement attention aux corps célestes et aux mathématiques, mais ils faisaient preuve d’une précision incroyable.

De l’Égypte au Mexique, il ne fait aucun doute que les civilisations anciennes étaient impliquées dans des mathématiques complexes, des calculs astronomiques et des réussites architecturales.

Bien que de nombreux historiens et archéologues débattent sur ce que ces civilisations faisaient intentionnellement ou par chance, il est hors de propos de suggérer que ces sites anciens qui partagent des conceptions communes, des idoles ainsi que des alignements astronomiques et géographiques ne l’ont été que par chance.

Alors pourquoi cette connaissance est-elle si importante pour nous? Tout deviendra clair dans mon prochain article!

À suivre

 

Avertissement : faites toujours votre propre recherche et examinez vos sources! Questionnez tout!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s